24 mars 2019, Miserere

Les trésors de la musique a cappella

Le célèbre « Miserere d’Allegri » chanté à la chapelle Sixtine le Vendredi Saint en 1639 marquera à jamais l’histoire de la musique.
Il ne cesse depuis de fasciner tous ceux qui l’entendent, de Mozart, à James Mac Millan en passant par Mendelssohn.
L’œuvre composée dans le stile antiquo soit a cappella, les instruments étant interdits à Rome au XVIIe siècle durant tous les Offices des Ténèbres, annonce déjà par certains aspects une transition vers le stile nuovo, c’est-à-dire concertant.
C’est ce style que Monteverdi et ses contemporains emploieront et propageront avec beaucoup de succès à partir du 17ème siècle.

AVEC
L’ensemble Vocal du Conservatoire de Toulouse
L’Atelier d’Oratorio
L’ensemble Antiphona
Soprano : Coline Bouton et Éva Tamisier – Contre-ténor : Charles d’Hubert – Ténor : Clément Lanfranchi – Baryton :Timothé Bougon
Direction : Rolandas Muleika

PROGRAMME

Chant grégorien

« Miserere » – KV 85 – Wolfgang Amadeus Mozart

« Miserere » – James MacMillan

« Crucifixus à 8 » – Antonio Lotti

« Hear my prayer » – Henry Purcell

« Super flumina » – Joseph Valette de Montigny

« Nisi Dominus à 6 » – Claudio Monteverdi

« Deus in adjutorium » – Benjamin Britten

« Miserere » – Gregorio Allegri (1582-1652)

Les commentaires sont fermés.